À propos Contact Plan du site

15 mai 2008 – 28 septembre 2008

Présentation

Pascal Cribier, architecte-paysagiste, homme de plantes et de climats, propose une exposition « dedans-dehors » à visiter avec ses cinq sens, un itinéraire-découverte dans ses créations. Observateur privilégié du vivant, il propose des pistes scientifiques pour un jardin de demain en nous invitant à découvrir sa face cachée.

Dans l’exposition présentée sur trois niveaux, le visiteur, amateur, néophyte, ou jeune public, plonge pour la première fois dans le fonds photographique de Pascal Cribier ; une immersion qui raconte ses nom br euses réalisations et qui contraste avec une installation spectaculaire d’éléments naturels, respectueuse des conditions climatiques de l’espace. Il y est question de forêts, de racines, de terre, de substrats, de pollution, d’échecs et de succès, de champignons, de « micros » jardins présentés in situ, du « son des arbres qui poussent » ... du visible et de l’invisible, d’hybrides et de cultivars, de la nuit et du jour, de plaisir et de passion, de l’accessoire et peut-être de l’essentiel.

Né en 1953 en Normandie, Pascal Cribier, architecte depuis 1978, et paysagiste depuis 1982 lorsqu’il a découvert l’univers des pépinières, est plus souvent sur le terrain que dans son atelier. Pour lui, créer un jardin est d’abord une rencontre avec un commanditaire et avec un site. Il déplore ces jardins virtuels idéaux sur ordinateur qui ne tiennent pas compte du passage du temps. Un jardin n’est pas un pastiche, ni un décor, c’est un lieu où les questions économiques, de maintenance et d’entretien, l’emportent sur les aspects formels et esthétiques. Si la transformation du domaine des Tuileries en 1990 (en équipe avec Louis Benech et François Roubaud) fût un moment décisif de son parcours, c’est à toutes les échelles que son analyse sans concession s’est matérialisée, d’un balcon à un lagon, d’un potager à une prairie, d’une forêt à son jardin-laboratoire de la côte normande, base arrière de ses multiples déplacements.

Sur le Web : fondation.edf.com